DO IT IN COMPOSITE

EQUIPEMENTS OCÉANOGRAPHIQUES

Corps de pression composites pour applications sous-marines

excellent ratio coût – résistances mécaniques / résistance supérieure à la corrosion / résistance supérieure à la fatigue / amagnétique / durabilité.

L’industrie marine bénéficie d’une longue expérience des matériaux composites. Néanmoins, nous pouvons observer une évolution vers des matériaux et des méthodes de fabrication plus performants. L’environnement marin représente un banc d’essai sévère pour de nouveaux matériaux.

Les avantages en terme de gain de poids, résistance à la corrosion, résistance à la fatigue, ratio coût/performances mécaniques comparé au titane par exemple, et le mouvement de l’industrie pétrolière vers la mer profonde fournissent de nombreuses opportunités pour les pièces composites.

Profondeur de flambement (m)/poids (Kg)

                                                                                                                                          Epaisseur/Rayon.

Housing grande profondeur en verre époxy

Submersible d’exploration

Transpondeur

Balise de communication

TEST RÉUSSI !

L’exploration sous-marine en grande profondeur (jusqu’à 6000m de profondeur) est un terrain de choix pour l’utilisation des  matériaux composites. Les conditions d’exploitation (forte sollicitation mécanique, longue durée d’immersion) rendent ces  matériaux très attractifs. A la suite de nombreuses études de qualification, l’emploi d’enceintes en verre/époxy pour la  protection d’instrumentation océanographique en mer jusqu’à 6000m de profondeur est maintenant très répandu. Ces conteneurs sont conçus pour résister aux pressions externes de plus de 60Mpa. Afin d’élargir le champ d’application de ces matériaux et pour répondre à des demandes de réalisation de structures spécifiques, plusieurs études ont été conduites pour évaluer les possibilités d’emploi des matériaux composites pour la réalisation de structures plus importantes comme les véhicules autonomes(AUV pour autonomous underwater vehicle) employés pour l’étude des fonds marins. La figure ci contre, représente un des essais réalisé par IFREMER sur un prototype d’AUV échelle 1/2. La rupture du cylindre réalisé par  enroulement filamentaire, est intervenue par flambement à une pression de 600 bars (soit 6000 m de profondeur).

corps de pression pour balise sous-marine haute profondeur.

Caisson spécial pour la recherche océanographique.

Prise composite pour transpondeur de fibre optique sous-marin.

Un projet, une demande de devis, une question, écrivez nous !

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de ma demande d'informations et de la relation commerciale qui peut en découler. J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site.

4 + 10 =